Home Société Urgent – Élection du Maire de Bangangté : Niat Éric retire sa candidature
Société - mai 7, 2021

Urgent – Élection du Maire de Bangangté : Niat Éric retire sa candidature

De source bien introduite face à la candidature de madame Nana, le fils du président du Sénat camerounais qui annonçait avoir gagné l’élection de dimanche dernier s’est désisté à la dernière minute.  

C’est un rebondissement à Bangangté, chef-lieu du département du Ndé région de l’Ouest Cameroun. En effet, Actu Cameroun apprend de source bien introduite, qu’après la candidature de madame Nana, comme maire à cette commune d’arrondissement, Eric Niat, qui dimanche dernier annonçait sa victoire après élection  a retiré sa candidature.

L’on apprend aussi que sous la houlette du  comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) Ndjankou Lamaire et Clobert Tchatat, ont aussi refusé d’aller aux élections, car même sur les 16 Conseillers municipaux présents lundi dernier, certains se sont désolidarisés de sa liste pour rejoindre le camp adverse de Mme Nana.

Samuel Bondjock

« Se sentant en ultra minorité face à madame Nana, Éric Niat, décidé de bloquer le vote, avec l’approbation du Préfet du département du Ndé Ernest Ewango Budu, qui présidait ladite séance pour la deuxième fois. Le préfet renvoi donc le conseil municipal de Bangangté à une date ultérieure. Or lui-même avait annoncé lundi dernier que quelque soit le quorum, aujourd’hui était la dernière date légale pour la tenue de cette élection », raconte Samuel Bondjock, Directeur de publication du journal Direct Info.

« C’est à se demander, qui viole finalement la loi à Bangangté ? Décidément l’argent aurait circulé jusqu’à des niveaux les plus insoupçonnés. A 16h 00, depuis l’extérieur de la mairie de Bangangté, alors que le préfet avait expulsé tout le monde de la salle du conseil, même les journalistes, c’est une vive tension sociale dans les rues de Bangangté. Les populations réclament le vote aujourd’hui même », poursuit Samuel Bondjock.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun : la ministre Célestine Ketcha Courtès citée dans une affaire d’escroquerie foncière à Bangangté

La veuve Elisabeth Keukwa accuse l’ex-maire du chef-lieu du département  du Ndé de de…