Home Politique Wilfried Ekanga affirme qu’Atanga Nji ne maîtrise ni la constitution nationale, ni les lois républicaines
Politique - janvier 15, 2020

Wilfried Ekanga affirme qu’Atanga Nji ne maîtrise ni la constitution nationale, ni les lois républicaines

L’analyste politique indique que le ministre de l’Administration territoriale a commis une double faute en confondant le «droit de vote» et le «devoir de vote».

Wilfried Ekanga laisse comprendre que c’est une erreur qui a été faite de d’attribuer le ministère de l’Administration territoriale (Minat) à Paul Atanga Nji. Pour le sympathisant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) Atanga Nji est un surexcité qui n’a pas une maîtrise ni de la constitution ni des lois républicaines.

«Dans ce pays où rien n’est normal, on a donc confié un ministère aussi précieux que l’administration territoriale à un surexcité qui ne maîtrise ni la constitution nationale, ni les lois républicaines puisqu’il ne les respecte pas lui-même. Voilà pourquoi la Crevettonie est aussi le seul pays où un ministre peut dire sans rire une seule seconde, que le boycott est un comportement « anticonstitutionnel ». Les textes parlent pourtant de « droit de vote » et non de « devoir de vote ». Nous avons donc affaire à une double faute puisqu’il s’agit d’un Menteur-Médiocre. C’est la taille MM», peut-on lire dans la sortie épistolaire de Wilfried Ekanga.

Revenant sur le boycott du Mrc des élections locales, Ekanga précise que c’est un choix. Et chacun est appelé à user de sa raison pour épouser ce choix. Le parti politique de Maurice Kamto n’a jamais indiqué qu’il refuserait à qui que ce soit de se rendre aux urnes les 9 février 2020.A lire aussiCrise anglophone: le gouvernement annonce des visites d’assistance et de réconfort auprès des populations réfugiées au Nigéria

«Chacun sera responsable de ses actes devant le Tribunal de l’Histoire. Quand à celui qui vous dit que les MRCistes l’ont menacé sur sa page, rappelez-lui que que pour légitimer l’annexion de la Pologne le 1er septembre 1939, Adolf Hitler avait déguisé un compatriote allemand en soldat polonais pour attaquer le poste radio de Gleiwitz et accuser la Pologne. Dans cette république du faux absolu, même un biyayiste masqué peut venir écrire s’il le veut : « Je suis du MRC et je tuerai tous ceux qui iront voter», a écrit le sympathisant du Mrc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tibor Nagy : « le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir »

Pour le diplomate américain, les résolutions prises lors du dialogue national  doit ê…