Home Politique Me Alice Nkom met au défi Paul Atanga Nji: « Je vais prôner le boycott, ils n’ont qu’à venir m’arrêter »
Politique - janvier 15, 2020

Me Alice Nkom met au défi Paul Atanga Nji: « Je vais prôner le boycott, ils n’ont qu’à venir m’arrêter »

Le ministre de l’Administration territoriale a dit lundi que prôner un boycott des élections est anticonstitutionnel. Alors qu’il présidait l’ouverture d’une importante réunion sécuritaire, Paul Atanga Nji a soutenu qu’il n’allait pas accepter que des gens veuillent empêcher à certains d’exercer leur droit de vote.

« Prêcher le boycott, c’est anticonstitutionnel. Et je leur dis, si vous ne voulez pas aller aux élections, vous êtes libres. Mais ce que nous n’allons pas accepter, c’est d’empêcher les autres d’aller voter », avait dit Paul Atanga Nji.

Me Alice Nkom a fustigé le ton du ministre de l’Administration territoriale. « Je n’irai pas voter. C’est très irrespectueux de la part d’un ministre outil de la personne que nous avons mis à la tête du pays et qui a prêté serment de nous parler comme ça. Il n’a pas à impacter notre choix », a dit Me Alice Nkom. Elle s’exprimait sur les ondes de la Radio Balafon.

L’avocate exprime par ailleurs sa peine face aux « paroles guerrières de la part de ceux que le président de la République nous a donnés pour que la paix soit ».

Sur les mises en garde expresses du ministre de l’administration territoriales, Me Alice Nkom soutient qu’il risque de mettre beaucoup de monde en prison. Par ailleurs, Me Nkom assure que pour sa part, elle n’ira pas voter. Aussi, elle demande que les gouvernants aient davantage de respect vis-à-vis des Camerounais.A lire aussiCameroun – Prostitution de luxe: Le business charnu des proxénètes à Maroua

« S’il s’adresse à ceux qui veulent le boycott il va nous mettre tous en prison. Je n’irai pas voter. Et à chaque fois que je pourrai expliquer au peuple souverain de ne pas aller voter parce qu’il n’a pas à obéir aux ordres d’un des ouvriers qu’il y a sur le terrain Cameroun. Il faut se faire respecter. Notre dignité nous commande de ne pas aller voter sous cette bannière-là. Et de dire non. De ne pas se faire traiter comme cela. Du respect pour le peuple camerounais s’il vous plaît ! », soutient-elle.

Comportement inacceptable !

Selon Me Nkom les propos du ministre de l’Administration territoriale traduisent la volonté du chef de l’État. Elle les juges inacceptables. « Le comportement du ministre et son commanditaire sont inacceptables. Il y a trop de frustrations ça peut éclater ».A lire aussiCameroun: le MRC mobilise ses partisans dans la région du Sud en vue de ses futures manifestations

Comme une défiance, elle assure même qu’elle va boycotter le double scrutin du 9 février et qu’elle va prôner le boycott. « Non seulement on tue nos compatriotes, mais en plus aujourd’hui on vient nous donner l’ordre que ça continue, qu’on continue à nous gérer avec la violence, avec l’irrespect, avec l’incompétence, au lieu de faire de nous des hommes heureux et fiers ? Noon ! Moi je vais prôner le boycott. Ils n’ont qu’à venir m’arrêter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tibor Nagy : « le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir »

Pour le diplomate américain, les résolutions prises lors du dialogue national  doit ê…