Home Société Suspicions autour de la mort du Chef de Bataillon Tsague Michel Ange, officier de 44 ans, promis à un bel avenir
Société - décembre 27, 2019

Suspicions autour de la mort du Chef de Bataillon Tsague Michel Ange, officier de 44 ans, promis à un bel avenir

Le chef de Bataillon Tsague Michel Ange est mort dans des circonstances troubles. Pourtant, l’officier de 44 ans était inscrit au tableau d’avancement pour le grade de Lieutenant-Colonel à compter du 1er janvier 2020.

Mort soudaine

« Le Chef de Bataillon TSAGUE MICHEL-ANGE, en service à l’Etat-Major de l’Armée de Terre, est décédé dans l’après-midi du lundi 23 décembre 2019 à l’Hôpital Militaire de Yaoundé. Conduit très affaibli aux urgences, il présentait selon le médecin qui l’a reçu, le Colonel BIBI Didier Cyrille, une hémorragie haute, que l’équipe médicale n’a pas eu le temps d’investiguer avant qu’il ne rende son dernier souffle… Ayons une pensée pieuse pour ce brave Officier Supérieur, arraché à la vie, malheureusement à la fleur de l’âge », a indiqué le Capitaine de Frégate Cyrille Serge ATONFACK GUEMO. Il est le Chef de Division de la Communication au Ministère de la Défense.A lire aussiCameroun – Lions Indomptables: Annoncé sur le départ, Hugo Broos dément

TSAGUE MICHEL-ANGE est revenu, il y a moins de six mois, d’un stage de trois ans. Il l’a effectué à la prestigieuse Ecole d’Etat-Major de Forth Leveanwood dans le Texas aux Etats-Unis.

Les sous-entendus des proches

La mort soudaine de celui qui était surnommé “Hiroshima“ a été un choc pour sa famille et ses proches. D’ailleurs, des rumeurs d’un empoisonnement sont agitées. L’on soupçonnerait une certaine jalousie de ses collègues par rapport au destin prometteur qui était le sien. « Michel Ange Tsague, donc tu ne porteras pas tes galons de Lieutenant-Colonel ? Donc tu as fini par te faire tuer par ces gars ? Après avoir survécu à tout type d’attaques et de pièges sur les terrains de guerre à Bakassi, contre les coupeurs de route, contre Boko haram, en Centrafrique, toi, Hiroshima, tu as baissé la garde devant de prétendus amis! Tu t’es laissé avoir ! Mon ami, mon frère jumeau, mon pote, je n’abandonnerai pas. Avant d’avoir fait payer les coupables », a indiqué un proche du défunt.

Une autopsie en vue

Par ailleurs, des proches du défunt souhaiteraient qu’une autopsie soit pratiquée avant l’inhumation. Elle devrait ainsi permettre de connaitre avec exactitude les causes de sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tibor Nagy : « le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir »

Pour le diplomate américain, les résolutions prises lors du dialogue national  doit ê…