Home Politique Nouvelles salves d’attaques du journaliste Cyrille Kemmegne contre Paul Biya et son régime
Politique - 4 semaines ago

Nouvelles salves d’attaques du journaliste Cyrille Kemmegne contre Paul Biya et son régime

Cyrille Kemmegne entend faire don de sa personne pour aider à sauver le Cameroun. C’est ce que ce journaliste, chef de la station régionale du Sud de la CRTV a indique. Cyrille Kemmegne a parlé sur les ondes d’un média au Cameroun. L’auteur du livre “Maurice Kamto: un destin présidentiel“ s’est confié depuis la France à la radio Balafon.

Poursuivant sa logique, Cyrille Kemmegne a de nouveau attaqué le régime de Paul Biya. Il accuse en effet le chef de l’État d’avoir abusé tout le monde, lui, ancien soutien de Paul Biya, y compris.

« Tout le monde a été roulé dans la farine par Paul Biya. Y compris Maurice Kamto qui a servi comme ministre délégué à la justice sans être naturellement du RDPC. Je mets tout Camerounais au défi de n’avoir pas été bluffé par Paul Biya. Moi aussi on m’a mis de la poudre aux yeux. A un moment donné s’il ne fallait s’en tenir qu’au discours que j’ai publié en les analysant, on y voyait un homme véritablement soucieux du développement de son pays, un homme de paix, un homme ayant de la poigne. Tout cela m’a un peu fait croire à un moment donné qu’il avait une vision. Mais on se ravise très rapidement et on réalise qu’il n’en est rien. Alors après 37 ans, nous faisons plutôt des sauts à reculons », a indiqué Cyrille Kemmegne.A lire aussiCameroun: une embarcation de plus de 100 migrants interceptée dans le Sud-Ouest

L’ancien soutien de Paul Biya dresse un bilan largement négatif de Paul Biya. Pour Cyrille Kemmegne, sa seule volonté est d’aider le Cameroun à se libérer de la mainmise de Paul Biya. Et d’ailleurs, il assure n’avoir jamais rencontré Maurie Kamto, celui-là sur qui il a écrit un livre.

D’après Cyrille Kemmegne, seule la situation difficile du Cameroun l’a poussé à s’en prendre au régime actuel. « Il faut bien qu’on en arrive à la conclusion que rien ne va dans ce pays et ceux qui défendent encore ce régime sont ceux qui s’assoient dans leur zone de confort », soutient-il.

Pour sa part, Cyrille Kemmegne indique avoir tourné le dos à un salaire de plus de 700 mille FCFA. Par ailleurs, il dénonce ce qu’il appelle des “tortures morales, psychologiques et physiques“ qui le viseraient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Cameroun reçoit 66,18 milliards FCFA de la BAD pour améliorer sa croissance

Ce financement intervient dans un contexte où le pays fait face à l’insécurité au niveau d…