Home Société Drame de Bafoussam : cérémonie d’hommage émaillée de manifestation
Société - 4 semaines ago

Drame de Bafoussam : cérémonie d’hommage émaillée de manifestation

Le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji avait tenu en fin de semaine dernière à Bafoussam une réunion avec les juristes et les familles éplorées afin d’établir la liste des ayants-droit. Une somme de 200 millions de FCFA dont 100 millions pour l’organisation des obsèques des personnes décédées est annoncée comme don du chef de l’Etat.

Raison de la colère des familles éplorées

Les familles qui ont perdu des membres dans le glissement de terrain à Gouache, un quartier de la ville de Bafoussam déclarent qu’elles n’ont rien reçu des 100 millions de FCFA promis par le Chef de l’Etat.

« Déjà que depuis le sinistre, aucune autorité n’est jamais passée dans les familles demander comment est-ce que les choses se passent. Chaque jour, on nous demande de venir à la sous-préfecture, sans suite. Nous avons tenu au milieu de la semaine, une réunion avec les autorités. On nous a dit d’aller à la morgue pour identifier les corps. Jusqu’à présent, rien n’avance. Dans ce drame, j’ai perdu 17 membres de ma famille » déclare un rescapé.

Signature d’un décret instituant une journée de deuil national

C’est le premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, qui a représenté Le Chef de l’Etat à la place des fêtes de Bafoussam pour la cérémonie d’hommage aux décédés.A lire aussiSangmélima : des scènes de guérilla en plein centre ville

Les familles éplorées ont reçu les condoléances du chef de l’Etat dans la nuit du 28 octobre 2019. Le vendredi 08 novembre le président de la République Paul Biya a signé un décret instituant une journée de deuil national le 9 novembre en la mémoire des 43 victimes.

Les familles sinistrées sont remontées contre l’attitude des autorités relative à la gestion de l’aide du président de la République. En effet en marge de cette cérémonie certaines familles ont déclaré qu’elles n’ont encore reçu aucun kopeck des 100 millions de FCFA annoncés depuis bientôt deux semaines par Paul Atanga Nji, le ministre de l’administration territoriale comme don du président de la République pour l’organisation des obsèques des victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Cameroun reçoit 66,18 milliards FCFA de la BAD pour améliorer sa croissance

Ce financement intervient dans un contexte où le pays fait face à l’insécurité au niveau d…