Home Afrique Human Rights Watch exhorte les partenaires internationaux du Cameroun à s’inspirer des sanctions commerciales américaines
Afrique - novembre 6, 2019

Human Rights Watch exhorte les partenaires internationaux du Cameroun à s’inspirer des sanctions commerciales américaines

Human Rights Watch (HRW) a appelé la communauté internationale, partenaire du Cameroun, à imposer des sanctions à l’encontre du pays, pour inciter le gouvernement à s’asseoir sur les informations faisant état de violations graves.

Cet appel intervient quelques jours après que le président américain Donald Trump ait annoncé qu’il réduirait les avantages commerciaux pour le Cameroun d’ici le 1er janvier 2020, à la suite de nombreux cas de violations des droits humains signalés dans ce pays d’Afrique centrale.

HRW, dans un rapport publié le 5 novembre, a salué les mesures prises par Donald Trump, affirmant qu’il a documenté de graves violations des droits humains commises par les forces de sécurité camerounaises tant dans la région du Extrême-Nord que dans la région anglophone, depuis 2017.

Les preuves énumérées comprennent le meurtre de civils, l’incendie de centaines de maisons et le recours systématique à la torture et à la détention au secret.A lire aussiCameroun: Biya procède à un léger réaménagement ministériel et limoge des caciques

Donald Trump au Congrès américain a déclaré qu’il prévoyait de couper le Cameroun de l’AGOA (Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique) qui permet aux pays d’Afrique subsaharienne d’exporter vers les États-Unis sans droits de douane, à condition que le gouvernement du pays ait établi ou progresse vers l’établissement d’un État de droit, du pluralisme politique, d’un procès équitable et de normes de procédure régulière, et d’une protection égale devant la loi.

HRW affirme que l’annulation par les États-Unis de la désignation du Cameroun comme pays bénéficiaire de l’AGOA constituerait un signal d’alarme pour le gouvernement et devrait inciter la communauté internationale à prendre des mesures pour faire connaître publiquement les graves préoccupations du pays en matière de droits humains.A lire aussiCameroun – Présidentielle 2018: un candidat déclaré soutient la candidature de Paul Biya

C’est la deuxième fois que les Etats-Unis infligent des sanctions au Cameroun, car en février, ils ont réduit leur aide militaire au Cameroun en invoquant des violations des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Cameroun reçoit 66,18 milliards FCFA de la BAD pour améliorer sa croissance

Ce financement intervient dans un contexte où le pays fait face à l’insécurité au niveau d…