Home Politique Maurice Kamto : « nous tiendrons coute que vaille nos meetings »
Politique - octobre 31, 2019

Maurice Kamto : « nous tiendrons coute que vaille nos meetings »

Le retour en force du Mrc.

Une année après l’élection présidentielle du 07 octobre 2018, Maurice Kamto va peser son code de popularité. Il compte remobiliser les électeurs dans la perspective des législatives et municipales prévues en début d’année 2020.
Pour rappel, le candidat officiellement classé deuxième au terme du dernier scrutin présidentiel avec 14,23% des suffrages avait été détenu pendant neuf mois à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui. Il était en compagnie d’une centaine de militants et alliés de son parti.

Après s’être ressourcé, Kampto a convoqué pour ce samedi 02 novembre, un giga-meeting à l’esplanade du stage Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Il l’inscrit dans le cadre d’une tournée nationale qu’il engage avec son mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

Le non des autorités

Un grand nombre de fédérations du parti a programmé des meetings dans certains chefs-lieux de départements. Cependant aucun d’entre eux n’est encore autorisé. Face à l’annulation du meeting du 1er novembre dans l’arrondissement d’Ebolowa 2e (Sud), initialement autorisé par le sous-préfet André Francis Obam, l’on se demande s’ils le seront.

Le trouble à l’ordre public a été évoqué alors que le parti au pouvoir prévoit des manifestations géantes sur l’ensemble du territoire national à l’occasion de la célébration de l’an 37 de l’accession de Paul Biya à la magistrature suprême, le 06 novembre prochain.A lire aussiLitige familial : Yannick Noah s’oppose à l’inhumation de son oncle dans le caveau familial

Un samedi de tous les dangers

La reprise de leurs activités n’est pas sans tension. Lors d’une rencontre des femmes du Mrc hier à Yaoundé, Maurice Kamto a déclaré que « coûte que vaille », il tiendrait ses meetings du 02 novembre à Yaoundé et du 09 novembre à Douala. Joint au téléphone hier mercredi, par des confrères, son secrétaire national à la communication, Sosthène Médard Litpoth, a indiqué toutes les manifestations planifiées par le Mrc ont été déclarées ainsi que le prévoit la loi.

Dans une interview accordée à Radio France internationale (Rfi) au lendemain de la libération de Maurice Kamto et les siens, le 05 octobre dernier, le ministre de la Communication, René Sadi, avait appelé ces derniers à « revenir à la raison ».
Il n’a pas manqué de les taxer de comédiens. Le climat politique n’est pas moins tendu que celui des élections précédentes. Les manifestations du Samedi ne seront pas sans risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Cameroun reçoit 66,18 milliards FCFA de la BAD pour améliorer sa croissance

Ce financement intervient dans un contexte où le pays fait face à l’insécurité au niveau d…