Home Politique Yaoundé : ils perdent le sommeil à cause des inondations
Politique - octobre 30, 2019

Yaoundé : ils perdent le sommeil à cause des inondations

Depuis quelques semaines, ies habitants d’Elig-Edzoa, Nkolbisson et Nkolnyada subissent la fureur des eaux en cette saison de grande pluie.

Marna Agnès habite en contre-bas du palais des Congrès de Yaoundé, plus précisément à Nkolnyada. L’accès au domicile de cette quinquagénaire et plusieurs de ses voisins en cette période de piuie, est un parcours du combattant, à cause des nappes d’eau qu’il faut traverser. Suite à ces graves inondations, cette maman n’arrive pas à mener son activité de commerce depuis lundi dernier. Ce 29 octobre 2019, aux environs de 11 h, la dame continue d’enlever les flaques d’eau visibles dans sa concession construite en matériaux provisoires.

« Cela fait deux jours que je ne dors pas à cause de ces inondations. Dans ce quartier plus de 50 domiciles sont dans les eaux. Nous avons un problème de drainage des eaux qu’on doit arranger lorsque les gens passent en route ils ne peuvent pas imaginer le calvaire que nous subissons pourtant nous sommes situés non loin des grands quartiers comme Bas-tos et le quartier Golfe », affirme la commerçante du marché Mokolo. Plus de 30 autres domiciles de Nkolnyada sont complètement inondés. Les lits, les appareils électriques et d’autres objets de valeur sont étalés à même le sol.A lire aussiCameroun:  Un mort et plusieurs maisons réduites en cendre dans un incendie au quartier Village, arrondissement de Douala 3e.

Au quartier Elig-Edzoa, les inondations dictent leur loi aux habitants depuis plusieurs années. Hier mardi, il fallait faire un tour au niveau du marché dédié à la vente des objets de récupération pour voir les dégâts matériels causés par la grande pluie qui s’est abattue dimanche et lundi derniers dans la ville de Yaoundé. Des ateliers de menuiserie, de couture, des maisons d’habitation et plusieurs autres appartements sont encore inondés ce 29 octobre 2019.

« Dimanche dernier, j’ai dormi à la belle étoile avec mes trois enfants. Cela fait plus de cinq ans que j’habite ici chaque fois que les pluies commencent je n’arrive plus à vaquer normalement à mes occupations. Les choses se compliquent parce que les domiciles sont construits à côté d’une rivière. Lorsque ces inondations arrivent parfois les enfants commencent à avoir des problèmes de diarrhée et de paludisme. Vivre dans ce secteur est trsè dangereux pour nous, mais nous n’avons pas le choix », témoigne une habitante.A lire aussiCameroun: les lauréats de la 5e promotion du centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Manjo sensibilisés sur entrepreneuriat jeune

Au quartier Elig-Edzoa des domiciles inondés portent depuis plusieurs années des croix de sainte andré que la Communauté urbaine de Yaoundé a opposées.

Selon plusieurs sources, le quartier Nkolbisson dans l’arrondissement de Yaoundé 7ème est aussi secoué depuis plusieurs semaines par des graves inondations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tibor Nagy : « le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir »

Pour le diplomate américain, les résolutions prises lors du dialogue national  doit ê…