Home Société Eboulement de Bafoussam : Paul Biya va prendre en charge tous les frais consécutifs à ce drame
Société - octobre 30, 2019

Eboulement de Bafoussam : Paul Biya va prendre en charge tous les frais consécutifs à ce drame

C’est à la suite d’une réunion de crise avec le gouverneur de la région de l’Ouest que le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji, annonce cette nouvelle.

On en sait une plus sur le nombre des victimes après le drame de Bafoussam. Pour Paul Atanga Nji, 42 corps sont sortis de terre. Il s’agit de 15 filles, 11 garçons et 10 femmes dont quatre étaient enceintes. C’est lors d’une réunion de crise que l’on apprend la nouvelle. Lors de cette rencontre donc le cadre est les services du gouverneur de la Région de l’ouest, Atanga Nji est accompagné par son homologue de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha.

Dans ce périple, le patron de la territoriale fait un tour à l’hôpital régional de Bafoussam et à la morgue de l’hôpital. Par la suite, il fait un rapport détaillé à la presse. « Ce grave sinistre qui est survenu aux environs de 22 heures, a causé de nombreuses pertes en vies humaines. Le bilan provisoire qu’on peut faire pour l’instant, est de 42 personnes décédées dont 6 hommes adultes, 10 femmes adultes dont quatre enceintes, 11 enfants garçons et 15 enfants filles. Sur les 42 corps, seuls 36 ont été identifiés ». Précise le ministre.A lire aussiRentrée scolaire 2019-2020: le gouverneur Adolphe Lele Lafrique demande aux parents d’envoyer les enfants à l’école

Paul Biya

Il indique alors dans la foulée que Paul Biya, le président de la République va prendre en charge tous les frais consécutifs à ce drame. Via une lettre le vieux lion vient aussi d’adresser ses condoléances aux familles des victimes.

Ce mardi 29 octobre 2019, les secours interrompent les fouilles vers 20h. Elles reprennent ce mercredi matin. Dans la matinée de mardi, le numéro un de la région annonçait une cinquantaine de personnes disparues. Le bilan peut ainsi passé à la hausse. Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tibor Nagy : « le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir »

Pour le diplomate américain, les résolutions prises lors du dialogue national  doit ê…