Home Politique Retournement : le « général El Chenou », le casseur des ambassades demande pardon au peuple camerounais
Politique - 3 semaines ago

Retournement : le « général El Chenou », le casseur des ambassades demande pardon au peuple camerounais

L’information est rendue publique par le journal L’Anecdote en kiosque ce lundi.

Pour le journal d’Amougou Belinga, le casseur en chef des locaux de l’ambassade du Cameroun en France et en Allemagne, le « général El Chenou », demande pardon au peuple camerounais « il trahit Maurice Kamto et insiste pour que ce dernier suive l’exemple de Fru Ndi en 1992 », peut-on lire dans le journal.

Les camerounais font sa connaissance le 26 janvier 2019 à travers les réseaux sociaux. Ce jour-là, une cinquantaine de manifestants se présentant comme des opposants au président de la République, après avoir sauté les grilles défonce la porte de l’ambassade du Cameroun à Paris. Ils envahissent les locaux de la représentation diplomatique camerounaise.

Général

Ceux-ci saccagent, pillent et vandalisent les bureaux et portraits de Paul Biya. Parmi ces derniers, un certain « général Kamdem » dit El Chenou, prend position sur le fauteuil de l’ambassadeur. Au passage, il arrose le portrait du président de la République de pisse.

« Depuis ce week-end, le « terroriste » habillé en tenue militaire et qui a pris la tête des vandales qui ont troublé le séjour du couple présidentiel en Suisse au mois de mai dernier, se livre à un repentir tardif. « Je m’excuse d’avoir organisé les casses contre les ambassades de mon pays. Puisque nous voulons la paix et la réconciliation, ça ne sert à rien de continuer de mettre à mal notre pays » lit-on dans le journal.A lire aussiCameroun – Hadj 2019: Des dignitaires musulmans supplient le gouvernement de prendre en charge les fidèles indigents

« Aujourd’hui, couché sur un lit d’hôpital, le chef de gang des « terroristes » de la BAS-MRC invite tous les membres de sa « brigade » à laisser tomber toute la tension et surtout, se rend compte enfin qu’on ne défie pas un Etat en saccageant ses institutions », conclut Anecdote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mrc : le « Plan national de résistance » maintenu

Le président du parti, Maurice Kamto, promet l’accentuation des manifestations dans les fo…