Home Politique Cameroun – Discussion de la crise anglophone au Conseil de Securité de l’ONU: Le vrai-faux scoop de Jeune Afrique
Politique - 2 semaines ago

Cameroun – Discussion de la crise anglophone au Conseil de Securité de l’ONU: Le vrai-faux scoop de Jeune Afrique

C’est la une du quotidien Info Matin en kiosque ce 6 mai 2019. Le journal rapporte que l’information selon laquelle le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunirait le 13 mai prochain, avec la crise anglophone à l’ordre du jour n’est qu’un faux scoop.

«Le scoop a été mis en ligne sur jeuneafrique.com samedi à 16h36. En collaboration avec l’Agence France Presse (AFP). Le site panafricain annonce que le conseil de sécurité de l’ONU se réunira le 13 mai sur la crise anglophone au Cameroun. Cette assise, précise Jeune Afrique, se tiendra à l’initiative des Etats-Unis et en dépit des réticences africaines. La réunion qui portera sur la situation humanitaire dans le pays, sera informelle avec la possibilité d’intervenants extérieurs», peut-on lire dans les colonnes du quotidien Info Matin paru ce 6 mai 2019.

Un peu plus haut, le journal notait déjà que cette information est un «pétard mouillé de Jeune Afrique». Le quotidien s’est appuyé sur le programme de travail provisoire qu’a publié mercredi dernier, le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Dans ce programme de travail, les principales  activités pour l’organe décisionnel ce jour, seront focalisées sur la Syrie et Haïti. L’ONU va enquêter sur l’utilisation ou non des armes chimiques dans ce pays du Moyen-Orient et sur la date limite de présentation du rapport sur la mission politique spéciale en Haïti.

Notre confrère rassure que d’après les méthodes et la programmation des réunions de cette instance, «il est quasiment impossible d’imaginer une modification de cet agenda».

Cette information «n’existe que dans l’imaginaire politique des manipulateurs» a-t-il conclu. D’après Info Matin, c’est la piste diplomatique qui est exploitée par les Nations Unies. Celle-ci a dépêché à Yaoundé la semaine dernière, Michelle Bachelet, son haut-commissaire aux droits de l’homme.

De retour du Cameroun, cette envoyée spéciale confiait avoir eu de très bonnes conversations avec le Chef de l’Etat, Paul Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Washington DC : la police américaine rejette les appels de l’ambassade de France visant à arrêter les manifestants anti-Paul Biya

La police de Washington DC, capitale fédérale des États-Unis d’Amérique, a rejeté une dema…