Home Sports Insécurité au Cameroun : un deuxième entraîneur enlévé à Bamenda
Sports - avril 5, 2019

Insécurité au Cameroun : un deuxième entraîneur enlévé à Bamenda

Le Cameroun, pays jadis stable, vit l’un des moments les plus sombres de son histoire. Et cette tristesse se transporte sur le football puisque pour un deuxième fois en moins d’un mois, un autre entraîneur a été enlevé dans la region du Nord-Ouest. Augustine Choupo, le coach de PWD de Bamenda, en poste depuis une semaine, conduisait une session de pratique sur le terrain d’entraînement de son club lorsqu’il a été surpris par cinq hommes armés devant ses joueurs.

Le groupe préparait ainsi son prochain match de championnat contre New Stars de Douala, match programmé dimanche.

Un joueur de l’équipe a donné la séquence des opérations dans un message diffusé sur les réseaux sociaux : « Les gars sont arrivés au stade, ils étaient au nombre de cinq. Trois contrôlaient les alentours et deux sont entrés avec des armes. Ils ont pris le coach. Personne ne pouvait bouger parce qu’ils étaient prêts à tirer. Ils sont repartis ensuite, et nous avons couru en direction de nos maisons », témoigne cet enregistrement.audio-pwdmp3 00:00 / 00:00

Le club, qui avait installé Augustine Choupo, venait de connaitre un succès majeur lors du premier match dirigé par son nouvel entraîneur. PWD Bamenda a renversé l’une des équipes les plus en forme de l’heure Union de Douala, ce qui a donné espoir pour la suite.

Si la tendance se maintient, cette insécurité notoire risque de faire dérailler le rêve de l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun.

Bamenda est aussi le bastion du ministre de l’administration territoriale, Atanga Nji.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

CM 2019 : Estelle Johnson vit son rêve avec le Cameroun

En 2014, elle avait décidé d’en finir avec le football. Elle pensait pouvoir tirer un trai…