Home Politique Cameroun – Tripatouillage: Cavaye Yéguié Djibril, le président de l’Assemblée Nationale, est accusé d’avoir décoré des entrepreneurs fictifs à Ngaoundéré
Politique - avril 5, 2019

Cameroun – Tripatouillage: Cavaye Yéguié Djibril, le président de l’Assemblée Nationale, est accusé d’avoir décoré des entrepreneurs fictifs à Ngaoundéré

C’était lors de la remise des prix de la 6ème édition de la caravane de promotion de l’entreprenariat et de valorisation des métiers agropastoraux, du réseau des parlementaires Espérance jeunesse.

Au cours de la remise des prix des 15 meilleurs jeunes agriculteurs décorés de l’ordre du mérite camerounais et du mérite agricole des mains de Cavaye Yéguié Djibril, le président de l’Assemblée Nationale (PAN), le constat aurait été fait, qu’aucun de ceux-ci ne figurait dans la liste des 63 de départ sélectionnés. Soit trois par arrondissement, sur les 21 arrondissements que compte la région de l’Adamaoua.

Le quotidien Emergence en kiosque ce 4 avril 2019 rapporte que, «en scrutant de près la liste des bénéficiaires envoyée par les commissions présidées par les sous-préfets dans chaque arrondissement et la liste définitive envoyée par la commission régionale au coordonnateur du réseau des parlementaires ‘’Espérance Jeunesse’’…De nombreux jeunes sélectionnés sur la base des critères objectifs ont été écartés sans motif de la liste définitive et remplacés par ceux qui ont été coptés par des réseaux et parents».

«J’ai été sélectionné dans mon arrondissement. Moi et les deux autres avons été informés que nous allons bénéficier des appuis des députés pour booster nos activités…Aujourd’hui, j’ai constaté que c’est une autre personne qui m’a remplacé», note une victime dans les colonnes d’Emergence.

Le journal dit que, la candidate Mamouna Leli, de l’arrondissemnt de Djohong. L’heureuse récipiendaire qui a été décorée par le PAN de la médaille de l’ordre du mérite camerounais, a révélé avoir été contactée la veille par un de ses proches. «Je suis allée, j’ai photocopié ma carte d’identité et mon acte de naissance chez lui. Après cela, on m’a seulement appelé pour me demander de me rendre ici à Ngaoundéré sans m’informer du motif. C’est ici sur place que j’ai découvert l’information», déclare-t-elle dans les colonnes du journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Cameroun reçoit 66,18 milliards FCFA de la BAD pour améliorer sa croissance

Ce financement intervient dans un contexte où le pays fait face à l’insécurité au niveau d…