Home Politique Cameroun – Crise Anglophone: La Police Nigeriane fait des révélations sur l’arrestation de Sisiku Ayuk et des autres sécessionnistes
Politique - mars 6, 2019

Cameroun – Crise Anglophone: La Police Nigeriane fait des révélations sur l’arrestation de Sisiku Ayuk et des autres sécessionnistes

La Nigerian Police Force (NPF) explique que les leaders secessionistes camerounais arretes sur le territoire nigerian on viole les lois nigerianes en creant des camps d’entrainements au Nigeria.

Dans un article publié ce 17 janvier 2018, le journal nigérian, Vandguard, relève qu’il s’est rapproché de la police nigériane (Nigerian Police Force, NFP) pour mieux comprendre la situation des séparatistes anglophones interpellés en début de janvier 2018 au Nigéria.

“Le Gouvernement du Nigeria ne peut pas heberger les secessionistes d’un pays voisin comme le Cameroun au moment ou les deux pays cooperent et combattent ensemble les terroristes de Boko Haram qui essaient d’imposer leur etat islamique dans le Nord-Est du Nigeria”, a indiqué au Journal, une source de la Police Nigeriane.

“En plus, poursuit la source, il est de notoriété publique que le Gouvernement Federal du Nigeria a recemment interdit les activites des secessionistes du Biafra (IPOB, Independant People of Biafra). Dans ces conditions, comment le territoire du Nigeria peut-il etre utilise par des secessionistes dans le but de causer des troubles dans un pays ami comme le Cameroun” ?

Une source de la Police a confirme au Journal que les leaders arretes avaient ete pris la main dans le sac, dans des camps d’entrainements des secessionistes en vue des controntations futures avec des formes de securite camerounaises.

Il y aurait aussi, selon le journal, des indications selon lesquelles le Ministere des Affaires Etrangeres du Nigeria et l’Ambassade du Cameroun au Nigeria discutaient déjà de l’arrestation de ces séparatistes.

Le président par intérim de l’Ambazonie, Sisiku Ayuk Tabe, et neuf autres de ses lieutenants avaient été interpellés par la Police nigeriane à Abuja le 5 janvier 2018 alors qu’ils tenaient une réunion dans un hotel. Bien avant leur interpellation, les forces de sécurité nigérianes avaient interpellé une trentaine de membres de la force d’Ambazonie qui s’entrainaient dans la ville de Taraba au Nigéria.

SourceCameoun-Info.Net

6 Commentaires

  1. achilleebanga 17 Jan 2018 at 22 h 21 min merci beaucoup pour cette belle coalition avec le Nigeria Répondre
  2. keaframybaby 18 Jan 2018 at 0 h 42 min ce bandit de grand chemin et ces complice doivent être fouetter en plein marcher Répondre
  3. loningflorence 18 Jan 2018 at 1 h 13 min God bless la vérité sorte déjà merci seigneur Répondre
  4. desanzflorient 18 Jan 2018 at 5 h 59 min ce n’est que le début de leur échec .ces voyous ne parviendront jamais a leur fin.merci au grand Nigeria Répondre
  5. nico.makanda 18 Jan 2018 at 8 h 10 min l’ETERNEL est merveilleux. Notre cher pays le Cameroun ne sera jamais divisé.
    Merci aux autorités nigérianes et que nos vaillants soldats soient vigilants sur le terrain.
    Du courage à vous et mes condoléances aux familles des martyrs de cette histoire des délinquants.
    La guerre ne fini jamais.
    La paix n’a pas de prix.
    Prions l’ETERNEL pour qu’il nous assiste à la préserver.
    Merci à DIEU pour tout. Répondre
  6. ignacioabate78 18 Jan 2018 at 18 h 14 min c’est la croyance aux solutions opérés par le seigneur qui donne sagesse et intelligence à notre chef d’état par une bonne Diplomatie et entretenir les relations de bon voisinage avec tous mes voisins sans exception Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Canada s’inquiète de l’escalade de la violence en zone anglophone et de l’arrestation des militants MRC

Les autorités d’Affaires mondiales du Canada, une institution qui gère les relations diplo…