La nécessité pour les africains de rompre avec les noms hérités pendant les traités négrières (occidentale & arabe) une véritable révolution culturelle. Durant les périodes d’esclavage les maîtres attribuaient aux captifs africains des sobriquets , des numéros ou de ridicules surnoms… leur retirant ainsi leurs noms africains et par conséquent leurs identités spirituelles et culturelles. C’est ainsi qu’ils furent contraint d’abandonner leurs langues,cultures, traditions, noms et religions pour adopter ceux imposés par leur ravisseurs européens et arabes. Les populations afros doivent se libérer de cette aliénation – dernier rempart de l’asservissement mentale – pour redevenir des êtres authentiques libres physiquement et surtout psychologiquement. Par principe d’authenticité, c’est-à-dire le retour à l’identité et aux valeurs traditionnelles africaines, nous encourageons les noirs du monde entier à abandonner ces noms coloniaux imposés par les esclavagistes arabes et occidentaux au profit de nos propres noms ancestraux africains. Plate forme qui se veut être un lieu d’expression à destination de la diaspora afro-descendante. Conscience Noire dresse le portrait de certaines figures de communauté devenu emblématique soit de part leurs action soit par leur prises de position et aborde avec eux sans tabou ni langue de bois différents maux ayant trait à la communauté. N’attendons plus après les médias traditionnelles soyons notre propre média c’est pour nous mêmes par nous mêmes. Liker c’est bien Partager c’est mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

[Tribune] Nos États ont tort de ne pas favoriser le concours d’une société civile africaine libre

Le manque d’un débat public libre, respectueux, constructif et n’insultant pas l’intellige…